Histoire d’inspiration

Posted in Nouvelle on 24/11/2009 by nathaliescherrer

Bon allez, je me lance… Je n’ai qu’une vague idée de comment soumettre ce truc, mais bon, il faut bien que quelqu’un se mouille, et je suis d’humeur plutôt aventureuse aujourd’hui… Aventureuse, oui, mais pas téméraire, c’est pourquoi le petit texte que je soumets est un petit truc de rien du tout, un peu vieux, que je poste plus pour vous encourager (et moi avec!) que pour recevoir de réelles critiques. Je l’ai écrit quand j’étais en panne d’inspiration (…. traduction : en grosse période de paresse!), cela fait peut-être un an ou deux, mais chaque fois que je le relis, ça me redonne un peu de courage pour écrire, et ça serait vraiment chouette si c’était la même chose pour vous!

Allez, trêve de bavardage et plongeons!

Minuit. Il est tard. Tu devrais dormir, tu es fatigué, mais une résignation acharnée te pousse, ta volonté de fer seule te maintient éveillé. Les dents serrées, tu grattes et grattes le papier, remplissant les lignes blanches obstinées qui s’étalent devant toi. Seulement…. tu te relis, et tu te rends compte que ça ne vaut rien, que tu ne vaux rien. Alors, les mains crispées, tu rayes et déchires ton travail seulement pour tout recommencer. Il y a des soirs comme ça, petit écrivain, des soirs où l’on a beau s’acharner, lutter, se jeter à corps perdu dans l’imaginaire, rien ne vient, on se sent vide, on ne sent rien. Seulement de la frustration, du désespoir, de la rage peut-être, face à cette inspiration qui ne vient pas, face à cette muse sournoise qui se cache et qui t’évite pas à pas. La peur de la feuille blanche te guette, et tu enfouis ta tête dans tes mains, abattu. Petit poète, il ne faut pas baisser les bras, pas tout de suite, pas complètement, pas avant de t’être totalement tu. Il faut résister, se battre, persister jusqu’à ce qu’enfin, l’inspiration daigne t’éclairer de sa lueur blanchâtre. Est-ce vraiment une bataille, est-ce vraiment une lutte? Non, vois plutôt cela comme une quête, petit rêveur, une de ces aventures grandioses dont tu voudrais écrire l’apothéose, une de ces péripéties exaltantes dont tu aimerais tant être la muse guerroyante. Mais quelle ironie…. ta propre muse te dédaigne et te nie, et tu as beau supplier, plaider, appeler, un silence vide te répond, un silence qui te pousse à écrire des lignes sans fond. Résigné, tu te décides finalement à abandonner, te sentant plus bas que terre; humilié, tu sens ton esprit te quitter et toi, toi! tu erres. Petit artiste hagard, tu te sens comme un aveugle dans le noir, tu patauges et tâtonnes, tu jauges et sillonnes, mais rien ne t’accroche et tu glisses, dans le trou béant que sont ces abysses. Quand enfin tout est perdu, quand tu crois que ton inspiration n’est définitivement plus, une brise vivifiante te caresse le visage, une voix chantante se traîne dans ton sillage, et d’un susurrement envoûtant, charmant ton coeur palpitant, tu te sens entraîné, élevé soudainement plus haut que jamais. Peut-être n’est-ce qu’une illusion, peut-être n’est ce que ton imagination, mais tu jurerais avoir senti une pâle main blanche se poser sur ton front, avant que ta propre main ne t’embarque dans une danse frénétique jusqu’à ce qu’enfin, enfin! tu oses faire affront.

Nuit de la poésie 2009

Posted in Non classé on 10/11/2009 by habibhassoun

Amis, collègues,

Ce samedi aura lieu la Nuit de la poésie 2009 à la Cinémathèque québécoise. Précédée, à 18h30, d’un documentaire-hommage au cinéaste Jean-Claude Labrecque, la soirée débute à 21h et fera entendre jusqu’à l’aube quelque trente poètes québécois contemporains

Y seront, entre autres, Jean-Paul Daoust, Jean-Marc Desgent, François Charron, José Acquelin.

http://www.maisondelapoesie.qc.ca/nouvelles/2009-10-27.html

HH

Concours Radio-Canada

Posted in Autres on 30/10/2009 by Audrée Wilhelmy

Bienvenue à tous dans cet espace que Jimmy nous a si gentiment concocté. J’écris ce petit mot pour vous faire penser à un détail important: si vous avez participé au concours de Radio Canada ne publiez pas votre texte sur le blog avant que les résultats ne paraissent, puisque les textes doivent être inédits, et je ne sais pas jusqu’à quel point ils sont pointilleux sur ce genre de détail. Voici tout de même la consigne telle qu’écrite sur le site du concours:

Toutes les oeuvres ayant déjà été diffusées sur papier ou sur le Web, notamment les oeuvres auto-éditées, de même que les oeuvres qui ont été lues en ondes ou devant un public seront considérées comme étant déjà publiées, et ne seront donc pas admissibles au concours.

C’est peut-être un détail, mais cela explique pourquoi ni moi ni Jimmy ne mettront notre nouvelle en ligne. Je vous invite par ailleurs à participer à ce concours (vous avez jusqu’à dimanche, tout de même) de même qu’à proposer sur ce blog les textes que vous n’y enverrez pas.

Posted in Autres on 30/10/2009 by Jimmy Lee Gordon

Bienvenue au lab de création!

Sentez-vous bien à l’aise de partager les fruits de votre inspiration.

Et ne vous gênez surtout pas de commenter les textes de vos collègues, mais rappelez-vous que nous ne sommes pas ici pour nous détruire les uns les autres.

Amusez-vous bien!